fbpx

L’histoire de Bruce

« Il y a vingt ans, je n’aurais jamais pensé que cela m’arriverait. »

Portraits de la maladie pulmonaire :

L’histoire de Bruce

Le saviez-vous ?

Environ une personne âgée sur 5 vit avec une MPOC au Nouveau-Brunswick.

Bruce Stewart est un ancien mineur et conducteur de camion longue distance venant de Miramichi, au Nouveau-Brunswick. Il a commencé à travailler dans les mines en 1977 et, en 2003, une toux persistante et un essoufflement l’ont incité à faire des tests pour détecter des maladies pulmonaires. Le médecin de Bruce lui a dit qu’il avait des taches dans ses poumons et qu’il devait arrêter de fumer et de travailler dans les mines.

Dès 2008, sa condition s’est aggravée et il est diagnostiqué comme souffrant de silicose et de MPOC. Après des décennies de travail dans les mines, les poumons de Bruce ont été gravement endommagés par les particules fines présentes dans l’air. “Ses poumons sont comme noirs”, dit sa femme Anna, qui doit être toujours aux côtés de Bruce pour lui apporter des soins, ” C’est très dur pour une famille”.

Bruce est obligé d’utiliser un concentrateur d’oxygène toute la journée, tous les jours. De ce fait, il ne peut plus travailler, jardiner, pêcher ou faire les nombreuses choses qui lui procuraient autrefois de la joie de vivre. La perte de sa qualité de vie a été l’une des choses les plus difficiles à gérer pour sa famille.

Bruce était préoccupé par l’idée de subir une double greffe de poumon, même si l’opération pouvait lui sauver la vie. Il s’inquiétait de ce que pourrait être sa vie après l’opération et il était certain de ne pas vouloir de greffe. Bruce et sa femme Anna ont rejoint notre groupe de soutien aux transplantés pulmonaires. Le fait de parler avec notre communauté et d’entendre les histoires de réussite de patients transplantés comme lui a incité Bruce à reconsidérer la possibilité d’une greffe.

« Maintenant, j’ai hâte d’aller à Toronto pour une greffe de poumon. »

À la suite de quelques jours de tests et d’évaluations, les médecins de Bruce lui ont recommandé de subir une greffe à l’hôpital général de Toronto. Depuis, Bruce a subi une transplantation pulmonaire et se remet bien.

« Prenez bien soin de vous, ne finissez pas comme moi. Il y a vingt ans, je n’aurais jamais pensé que cela m’arriverait. »

Nous vous encourageons à faire un don aujourd’hui pour améliorer la vie d’un Néo-Brunswickois sur cinq qui, comme Bruce, souffre d’une maladie pulmonaire.

Ensemble, nous pouvons continuer à financer la recherche pour trouver des remèdes aux maladies pulmonaires, à conseiller les patients individuellement et par l’intermédiaire de nos groupes de soutien, et à fournir une aide financière aux personnes qui doivent se déplacer à Toronto ou à Montréal pour recevoir leur greffe de poumon.

L’histoire de Bruce dans ses propres mots.

Dernière mise à jour de la page : 28/02/2023