fbpx

L’histoire de Kent

« Avant la greffe, je ne pouvais rien faire. » Je ne pense pas que je serai jamais
comme avant, mais je suis toujours là. Je suis content d’y être allé. »

Portraits de la maladie pulmonaire :

L’histoire de Kent

Le saviez-vous ?

La fibrose pulmonaire est l’une des raisons les plus courantes nécessitant une greffe de poumon.

En janvier 2021, Kent McFadyen a remarqué qu’il était essoufflé après avoir marché sur une courte distance jusqu’à chez lui pour prendre une pelle.

Kent et sa femme Heather étaient coincés dans une tempête de neige quand il a remarqué ses symptômes pour la première fois. « J’étais épuisé quand j’y suis arrivé. Je n’y ai pas beaucoup pensé à ce moment-là, je me suis dit que bon, je vieillis juste… »

Plus tard cette année-là, les symptômes de Kent ont empiré, et en septembre, il a commencé une série de tests qui ont révélé qu’il souffrait de fibrose pulmonaire.

« Ils nous ont alors dit qu’il lui restait deux ans à vivre. Alors, tout de suite, ils nous parlaient de greffe de poumon et nous étions terrifiés. Nous ne savions pas vraiment quoi penser, » dit Heather.

Après avoir pris contact avec l’équipe de transplantation à Toronto, Kent et Heather ont contacté le NB Lung. « Au début, c’était comme, par où commencer ? Mais Barb de NB Lung était toujours là si quelque chose m’échappait. »

NB Lung a également pu fournir à Kent une petite subvention financière et un concentrateur d’oxygène portable, ce qui lui a donné la liberté de se déplacer et de voyager sans le modèle encombrant fixe. « Je ne sais pas ce que nous aurions fait si nous n’avions pas eu la machine à oxygène de NB Lung. »

Le parcours de greffe de poumon de Kent a été plus rapide que la plupart. Le couple s’est rendu à Toronto en janvier 2023, et il a subi son opération le 21. Juste trois semaines plus tard, Kent a été autorisé à quitter l’hôpital et est resté à Toronto jusqu’en mai pour sa récupération et son observation.

Bien que Kent doive prendre certaines précautions et que sa fonction pulmonaire ne soit pas ce qu’elle était, il est de retour à Harvey, récupère bien et apprécie sa « nouvelle normalité », passant du temps avec ses proches.

Découvrez notre interview avec Kent et Heather ci-dessous.

« Maintenant, cela semble un peu comme un rêve. Nous étions partis pendant cinq mois et avions cette vie-là. Mais pour nous, cela a semblé aller vite… C’était super rapide, beaucoup de personnes que nous avons rencontrées en chemin – ce n’est pas si rapide. »

Poumon NB aide les Néo-Brunswickois à mieux respirer depuis 1933.
Nous vous remercions de votre soutien !

Dernière mise à jour de la page : 06/06/2024